BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.

BITE ME... IF YOU CAN

Un Sanctuaire pour les fans de Littérature et les créateurs entout genre.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le garçon des Ardennes» par William Maltese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souveraine
Stagiaire
Stagiaire
avatar

Messages : 16
Points : 40
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 97
Localisation : transilvanie

MessageSujet: Le garçon des Ardennes» par William Maltese   Jeu 18 Fév - 0:31

[size=36]Le garçon des Ardennes» par William Maltese[/size]





 
 
TITRE : Le garçon des Ardennes
AUTEUR : William Maltese
MAISON D’EDITION :  Juno Publishing
GENRE : Historique
E-BOOK : Oui
VERSION PAPIER : Non
LONGUEUR : 283 pages e-book
PRIX : 5,99 €
DATE DE SORTIE : 12 fevrier 2016
 
Note de l’éditeur : 
Ce récit n’est pas pour tous les lecteurs. La passion sulfureuse qui a duré 2 ans entre Paul Verlaine et Arthur Rimbaud les a entrainés dans une véritable spirale où le sexe, l’alcool et la drogue les ont conduits à tous les extrêmes. Certaines pratiques pourraient choquer le lecteur. Cependant il ne faut pas oublier que de leur turbulente passion sont nés certains des plus beaux poèmes au monde qui font partie de notre patrimoine culturel. 
RÉSUMÉ :   DE LEUR TURBULENTE PASSION SONT NÉS CERTAINS DES PLUS BEAUX POÈMES AU MONDE… 
À l'aube de la Troisième République, Arthur Rimbaud arrive à Paris, fraîchement sorti de l'école. Le précoce, mais indompté Ardennais apporte avec lui une liasse de poèmes radicalement innovants et la lettre d'invitation d'une étoile montante littéraire, le poète Paul Verlaine. Excité et prêt à essayer tout et n'importe quoi, convaincu que le chemin de la grandeur passe par la route de l'excès, Arthur séduit Paul et fait tourner son monde bourgeois sur son axe. 
Piégé dans un mariage non désiré, dans le placard, âgé de dix ans de plus qu'Arthur, Paul éprouve du désir et se retrouve démuni devant la tempête qui l'engloutit. 
Avec une franchise audacieuse, l'auteur de best-seller M/M érotique, William Maltese, et l'académicien Wayne Gunn, s'associent afin de recréer la passion féroce qui a surgi entre ces deux Français, entrelaçant les événements de la vie des poètes avec certains des poèmes sulfureux qu'ils ont écrits. Le roman qui en résulte stimule l'imagination. 

 
Ce livre est la vision personnelle de l’auteur (toute personnelle) concernant la romance entre Paul Verlaine et Arthur Rimbaud.


C’est trash, dérangeant, imparfait.


L’éditeur parle de franchise, je parle de vulgarité. C’est écrit par un auteur de romans érotiques (non français), donc très loin de connaître et d’apprécier la subtilité de l’amour à la française, d’autant plus l’amour courtois pratiqué à l’époque. Il utilise donc un langage cru et sale (extrait des plus révélateurs : « Avec une horreur et un dégoût évidents, Madame Verlaine découvre la queue de son fils, diffusant toujours les odeurs de merde de mon trou du cul, et elle se tortille tel un serpent en liberté et elle crie »)


L’éditeur informe qu’il n’est pas pour tous les lecteurs. En fait, il n’est pour personne de censé. C’est une appréciation personnelle, une suite de scène ou se mêle sexe, alcool et drogue, ce récit est je pense une vision de mauvais alois, d’une des plus belles histoires d’amour gay acceptée et admise par l’Histoire et évoquée dans nos livres. En plus, il parsème dans son horreur de poèmes afin de légitimer son pamphlet. L’auteur devrait s’en tenir strictement à des romans érotiques, voire pornographiques de bas étage et ne pas se prendre pour un historien car il est loin d’en avoir les compétences (qui ne sombre surtout pas dans la vulgarité mais s’appuie strictement sur des faits, ce qui n’est certainement pas le cas ici).


J’affirme que la mort des arbres, la production de pétrole, et les divers métaux précieux ayant servi à écrire ce navet auraient mieux été utilisés à sauver des bébés araignées, voire des bébés serpents.


Les points positifs :

  • Aucun.

Les points négatifs :

  • Absolument tout.

 

Note 0.0001/5


Un homme doit pleurer des larmes de sang sous mon fouet !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss borgia
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 254
Points : 704
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 37
Localisation : oise

MessageSujet: Re: Le garçon des Ardennes» par William Maltese   Jeu 18 Fév - 2:54

oh la vache affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le garçon des Ardennes» par William Maltese
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William Styron.
» Garçons fans de Jane Austen: phénomène rare...
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» [Winton, Tim] La femme égarée
» Trois garçons pour quatre filles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BITE ME... IF YOU CAN :: M/M Romance - LGBT :: LGBT en français-
Sauter vers: