BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.

BITE ME... IF YOU CAN

Un Sanctuaire pour les fans de Littérature et les créateurs entout genre.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le passage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fafou
Vampire
Vampire
avatar

Messages : 63
Points : 163
Date d'inscription : 12/05/2014

MessageSujet: Le passage   Dim 5 Oct - 21:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une étrange épidémie a décimé toute la planète, transformants les humains en vampires, nommés viruls. Les derniers survivants tentent de survivre dans ce monde apocalyptique. Seule Amy, petite fille âgée de 100 ans mais qui en parait 14, peut les sauver ....

De part sa couverture vraiment superbe et son nombre de pages impressionnant (1265 pages), "Le passage" se promettait d'être un premier tome excellent. Lors du premier chapitre, l'auteur nous livre une histoire poignante et plonge ainsi le lecteur immédiatement dans un univers sombre et poétique à la fois. Les personnages sont vraiment très vite attachants, et ce même vu le nombre de protagonistes que Justin Cronin place dans son récit. La petite Amy peut être associée à Charlie, personnage de Stephen King dans le roman du même nom.  Durant la première partie du roman, le lecteur est dans le flou, mais pas au sens négatif du terme.  L'histoire des personnages et les mystères qui les entourent captivent le lecteur et lui fait oublier les quelques longueurs présentes. Seulement, une fois le personnage d'Amy absent, l'histoire s’essouffle, ce qui allonge encore plus le récit, alors que le nombre de pages est suffisamment important pour mettre en relief ce sentiment de longueur.  Cette impression dure de la quatrième partie à la fin de la cinquième, un élément venant rendre au récit son "charme" du début. "Le passage" m'a fait penser au roman "La route", de Cormac McCarthy, dans le sens où les personnages se retrouvent dans un monde apocalyptique et où les contaminés tentent de vous   dévorer. (On peut aussi penser à "Je suis une légende" de Richard Matheson).  L'auteur offre à son lecteur des rebondissements assez saisissants ces derniers venant reprendre dans leurs filets les lecteurs s'étant perdus dans cet univers effrayant. Le roman ne se termine pas sur un énorme cliffangher, le lecteur sachant un peu ce qu'il va se passer dans la suite, "'Les Douze".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le passage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passage du pc au mac en douleur !
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [RESOLU] (in)sensiblité G-Sensor au passage mode portrait vers paysage
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» [Harpman, Jacqueline] Le Passage des éphémères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BITE ME... IF YOU CAN :: A Crocs Aux Livres :: Le Fantastique en Général-
Sauter vers: