BITE ME... IF YOU CAN
Bienvenue chez BITE ME ... IF YOU CAN le Sanctuaire
Avant de poster, merci de lire et de valider le règlement intérieur mais aussi de faire votre présentation. Sous la bannière en page d'accueil le bouton portrait est à utiliser pour pouvoir remplir votre profil.
En cas de problème cherchez Tigrou, un membre du Conseil ou l'un de nos gardiens.

BITE ME... IF YOU CAN

Un Sanctuaire pour les fans de Littérature et les créateurs entout genre.
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les "films à totaux"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alouqua
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 4114
Points : 7624
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 40
Localisation : Devant mon écran ...

MessageSujet: Les "films à totaux"   Mer 13 Mar - 23:07

La vie, éternelle ou non, la mort, l'amour, le passé, le futur, la science-fiction, un zeste de voyage dans le temps pour certains...bienvenue dans les "films à totaux". Soit ces films-somme qui brassent quantité de thèmes et d'univers. Petite sélection.

2001 : l'odyssée de l'espace

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
A l'aube de l'Humanité, dans le désert africain, une tribu de primates subit les assauts répétés d'une bande rivale, qui lui dispute un point d'eau. La découverte d'un monolithe noir inspire au chef des singes assiégés un geste inédit et décisif. Brandissant un os, il passe à l'attaque et massacre ses adversaires. Le premier instrument est né. En 2001, quatre millions d'années plus tard, un vaisseau spatial évolue en orbite lunaire au rythme langoureux du "Beau Danube Bleu". A son bord, le Dr. Heywood Floyd enquête secrètement sur la découverte d'un monolithe noir qui émet d'étranges signaux vers Jupiter.

Dix-huit mois plus tard, les astronautes David Bowman et Frank Poole font route vers Jupiter à bord du Discovery. Les deux hommes vaquent sereinement à leurs tâches quotidiennes sous le contrôle de HAL 9000, un ordinateur exceptionnel doué d'intelligence et de parole. Cependant, HAL, sans doute plus humain que ses maîtres, commence à donner des signes d'inquiétude : à quoi rime cette mission et que risque-t-on de découvrir sur Jupiter ?

Le pour
"2001 est plus qu'un film. Cette œuvre déborde les frontières souvent transgressées du cinéma pour rejoindre les terres sauvages de l'inconscient collectif". (Fluctuat) "Avec 2001, Kubrick prouvait qu'un film de SF pouvait être philosophique plutôt que pulpeux et aguicheur, plus profond que pédant". (Première US)

Le contre
"Le film est tellement absorbé par ses propres problèmes, son utilisation de la couleur et de l'espace, sa dévotion fanatique aux détails, que c'est un spectacle situé quelque part entre l'hypnothique et l'immensément ennuyeux". (New York Times) "Un spectacle d'une lenteur abyssale, prétentieux, joué par des amateurs, et par-dessus tout, faux". (Washington Post)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


The Fountain

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
The Fountain raconte le combat à travers les âges d'un homme pour sauver la femme qu'il aime. Espagne, XVIe siècle. Le conquistador Tomas part en quête de la légendaire Fontaine de jouvence, censée offrir l'immortalité.
Aujourd'hui. Un scientifique nommé Tommy Creo cherche désespérément le traitement capable de guérir le cancer qui ronge son épouse, Izzi.
Au XXVIe siècle, Tom, un astronaute, voyage à travers l'espace et prend peu à peu conscience des mystères qui le hantent depuis un millénaire.
Les trois histoires convergent vers une seule et même vérité, quand les Thomas des trois époques - le guerrier, le scientifique et l'explorateur - parviennent enfin à trouver la paix face à la vie, l'amour, la mort et la renaissance.

Le pour
"Darren Aronofsky touche une nouvelle fois à la perfection et laisse le spectateur dévasté, repu, en larmes ou en lambeaux. Même pas un chef-d'oeuvre, un miracle" (aVoir-aLire.com); "une oeuvre à fleur de peau transpirant la sincérité, et soutenue par la superbe musique de Mansell et Mogwai" (Mad Movies).

Le contre
"De gros pâtés d'émotions, la propension au baragouinage métaphysique et l'étalage de banalités exprimées comme des fulgurances" (chronic'art.com), tandis que "Les trois épisodes entrelacés (...) sont mis en scène avec une prétention rare (imagerie chichiteuse, montage archi-alambiqué). L'apothéose pseudo-bouddhiste, d'un kitsch éprouvant, achève de nous abasourdir". (L'Humanité)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mr. Nobody

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
En 2093, l'immortalité est devenue réalité, sauf pour le vieux Nemo. Affaibli et confus, ce dernier mortel suscite la curiosité, vedette d'une série télévisée où son agonie est diffusée en direct. Désireux de percer son mystère, un journaliste réussit à se rendre à son chevet pour recueillir ses confidences. Mais il ne tarde pas à douter de la véracité du témoignage de Nemo, qui aurait vécu son enfance à la fois avec sa mère et son père, alors que ceux-ci étaient séparés.

La perplexité du journaliste devient encore plus grande lorsque le vieillard lui décrit ses trois relations amoureuses simultanées auprès de trois femmes différentes, autrefois ses amies d'enfance: Elise, de tempérament dépressif, Jeanne, aimante mais ennuyeuse, et Anna, son amour impossible qui semble constamment lui échapper.

Le pour
"bouleversant poème filmé" (20 Minutes), "Le genre de film qui vous emporte instantanément avec lui dès les premières minutes, et ne vous lâche plus" (Brazil), où "le spectateur ne peut que s'extasier devant cette vertigineuse odyssée humaine sublimée par une très belle photographie". (L'Ecran Fantastique)

Le contre
"[...] froid et repoussant d'intelligibilité, visuellement très laid, cacophonie ultrabricolée" (Les Inrockuptibles), "une fiction en ramifications stériles, plombée par un scénario dont la construction en labyrinthe masque mal la pauvreté d'inspiration". (Le Nouvel Observateur)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Tree of Life

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

Des années plus tard, devenu architecte, Jack se rappelle son enfance par flash-back, et se questionne sur le monde, ce qui occasionne une longue digression où sont évoqués la création du monde, les dinosaures, les éruptions volcaniques, la naissance, les limbes, mais aussi la fin de l'univers.

Le pour
"Le récit ne s'offre pas de manière concrète et linéaire, mais sous la forme d'un long et magnifique poème empreint de mysticisme, traversé d'images sublimes, baignées de nature et à l'affût de la grâce" (La Croix). "Il y a de l'émotion et du sentiment, des questions sans réponses et des portes qui s'ouvrent. De la maîtrise et de l'organique, comme un oxymore magnifique qui dit la force du cinéma lorsqu'il ressemble à ce point à une offrande faite à la nature et à l'humanité". (L'Express)

Le contre
"Le lyrisme poétique, à la fois radieux et automnal, des "Moissons du ciel" ou du "Nouveau monde" a cédé la place à une forme de récit éclaté évoquant tantôt une publicité pour les assurances, tantôt un documentaire National Geographic". (Mad Movies) "Il faut à Malick raconter toute l'humanité, remonter au Big Bang, ressusciter les dinosaures, questionner Dieu sans cesse, diluer sa poésie sensuelle dans un impossible fatras mystique..." (Le Parisien)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La belle histoire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
Grande aventure et examen à la loupe d'un coup de foudre entre deux individus qui se sont rencontrés et aimés...voilà deux mille ans. Seulement, à notre époque, leur amour est resté aussi intact. Deux mille ans de galère pour une seconde d'éternité. L'occasion pour Lelouch de brosser un chassé-croisé à travers le temps de l'amour vécu, de l'amour mort et de l'amour espéré. La mort, l'amour, les vies antérieures et les coïncidences. De l'an 1 à aujourd'hui.

Le pour et le contre
"C’est probablement mon film le plus fou sur l’amour, dans la mesure où je montre et essaye de démontrer qu’un homme et une femme qui croient se rencontrer en 1992 étaient déjà ensemble dans une autre vie, en n’ayant pas peur de friser le ridicule en mouillant Dieu, Jésus, et les fameuses abeilles d’Israël…[...] c’est peut-être le film le plus déterminé sur mon intime conviction, totalement irrationnelle, sur la réincarnation…" Ainsi s'exprime Claude Lelouch sur son film, des années après sa sortie, en 1992. Comme souvent avec les oeuvres du cinéaste, il y avait les pros et les antis. Oeuvre "boursouflée s'étalant sur 3h30, spectacle interminable et sulpicien" pour les uns; "oeuvre inspirée et audacieuse, portée par un solide casting" pour les autres...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Abattoir 5

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De quoi ca parle ?
Adapté d'un célèbre et classique livre de la SF signé Kurt Vonnegut Jr., qui relate ses propres souvenirs de la Seconde Guerre Mondiale, Abattoir 5 raconte l'histoire de Billy Pèlerin. Ce dernier a le pouvoir de voyager dans le temps et de mener plusieurs existences à la fois. Il se trouve dans une bulle de verre, sur la planète Tralfamadore auprès de la belle femme Montana. Mais il est, en même temps, en février 1945, au fond d'un abattoir de Dresde, sous le plus terrible bombardement aérien de la Seconde Guerre mondiale, qui fait au minimum 25.000 victimes. Pendant que les savants de Tralfamadore observent son accouplement avec Montana, Billy se trouve également dans son magasin d'optique d'une petite ville des États-Unis et, toujours au même instant, dans une colonne de prisonniers américains en Allemagne. Le futur de Billy Pèlerin fait partie de son passé, et il lui reste encore à vivre les événements dont il garde déjà le souvenir.

Le pour
"Additionnées les unes aux autres, ses innombrables qualités formelles donnent un film inépuisable, dont chaque vision révèle de nouvelles beautés". (Critikat) "Ce pourrait être trop, ce pourrait être énervant : c'est au contraire un film attachant et fort, qui ne démérite pas de son excellente réputation de classique de la marge". (Les Inrockuptibles)

Le contre
"Que le film soit devenu un (petit) classique ne change rien au fait que l'histoire [...] présente tous les défauts inhérents à la SF intello des années 70". (Mad Movies) "Abattoir 5 est un film furieux, bruyant, quelques fois drôle. Mais le problème avec le film, c'est qu'il ne va pas assez loin dans son aspect révolté, coincé dans son gimmick de voyage à travers le temps". (The New York Times)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cloud Atlas

De quoi ca parle ?
À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.

Le pour
"Les Wachowski s'interrogent sur le déterminisme et la logique, l'impact de nos choix et de nos décisions, bousculent les consciences en s'affranchissant de l'espace-temps. (...) Plus qu'une déclaration d'amour au cinéma, cette "cartographie des nuages" lyrique, démente et séditieuse, est un manifeste" (Le journal du dimanche)

Le contre
"Cloud Atlas" révèle sur le tard sa nature bouffie de film à sketches qui, considérés indépendamment, s'avèrent tous au mieux médiocres, sinon carrément idiots" (Cahier du cinéma) "Cloud Atlas est un maelström d'images et d'histoires dont il faut bien une heure pour saisir le sens... et presque deux autres pour voir le bout. C'est long. Et lassant. Car la beauté de l'ouvrage ne sauve pas une facture brouillonne et simplette". (L'Express)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Allocine


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniqueslivres.canalblog.com/
 
Les "films à totaux"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Les films sur la guerre du Vietnam
» affiches de films version minimaliste
» Les films de Vampires d'hier à aujourd'hui
» Doublage des films : québécois vs français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BITE ME... IF YOU CAN :: La Griffe du Cinéma :: News diverses :: Anciennes news ciné-
Sauter vers: